Cette semaine, nous avons la chance d’interviewer Séverin qui nous parle de son projet Éthi’Kdo. Cet article met en lumière l’histoire de ce projet et la rencontre entre deux entrepreneurs aux valeurs similaires.

Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour. Je m’appelle Séverin. Ancien joueur professionnel de rugby, je suis diplômé de l’école de commerce de Toulouse et ai travaillé pendant 8 ans dans le recyclage. J’ai eu l’idée d’Éthi’Kdo il y a maintenant bientôt 1 an et j’ai commencé à travailler dessus il y a 6 mois.

Pouvez-vous nous parler d’Éthi’Kdo ?

Ethi’Kdo est la première carte cadeau multi-enseignes éthique et solidaire. Disponible à l’achat sur ethikdo.co à partir de cet automne, elle permettra aux bénéficiaires qui la recevront en cadeau d’acheter des produits éthiques dans différents magasins. Cela peut être dans des boutiques physiques du commerce équitable comme chez Artisans Du Monde mais aussi dans des magasins indépendants qui commercialisent des cosmétiques bios et naturels par exemple ou encore dans des magasins d’objets d’occasion comme des ressourceries. Elle sera également valable pour faire des achats en ligne sur des marketplaces dédiées à la consommation responsable comme DreamAct.eu ou label-emmaüs.co.

Cette carte est également solidaire puisque chaque utilisateur peut faire don de tout ou partie du montant de sa carte à une association partenaire de son choix.

L’une des spécificités d’Éthi’Kdo, est que nous sommes une Société Coopérative d’Intérêt Collectif. Nous ne fonctionnons pas comme une entreprise capitalistique classique. Ainsi, les décisions stratégiques sont prises par vote où les salariés comptent pour 42%, les acteurs de la consommation responsable et associations chez qui la carte est valable 38%, et les 20% restant par des personnes physiques ou morales qui se reconnaissent dans le projet sociétal et souhaitent participer à la gouvernance. Ainsi, ce n’est pas parce que par exemple j’ai 50% des parts que j’ai 50% du pouvoir. C’est un système nettement plus démocratique. Chez nous, chaque personne a son droit de parole et représente un vote. Éthi’kdo est une société dont l’objet n’ai pas d’enrichir ses actionnaires ou de revendre ses parts avec une plus-value mais d’avoir le plus d’impact positif possible pour les Hommes et l’environnement. D’ailleurs, le montant de la part sociale est invariable et nous avons inscrit dans les statuts qu’il n’y aura pas de dividendes.

Pourquoi avoir été sur Cofondateur ?

J’ai fait appel à Cofondateur puisqu’il y avait un vrai enjeu technique. Il fallait mettre en place différentes interfaces et les faire fonctionner entre elles autour d’une base de données ultra-sécurisée.

La première interface est l’interface admin qui permet de gérer l’ensemble de la base de données des cartes. Mais il faut également mettre en œuvre des interfaces dédiées pour les magasins, afin qu’ils puissent intégrer les cartes Éthi’Kdo comme nouveau moyen de paiement, des espaces bénéficiaires pour consulter son solde, faire un don…, des espaces pros pour nos clients entreprises et comités d’entreprise…

Mais le plus gros enjeu technique, c’était de réussir à faire communiquer la bade de données des numéros de carte avec des sites de vente en ligne.

Par exemple, si vous voulez acheter en ligne, au moment où la personne va sur le site, il faut qu’elle puisse choisir comme moyen de paiement sa carte Éthi’Kdo et le site doit interroger la base de données pour savoir si la carte est créditée et encore valide. En plus de cela, notre site www.ethikdo.co disposera d’une page partenaire avec une carte des magasins où utiliser la carte, un moteur de recherche et la possibilité de faire un don à une association.

J’avais confiance en ma capacité à développer un réseau de partenaires chez qui la carte serait valable et trouver les premiers clients. En revanche, je n’avais aucune connaissance, aucune compétence et aucune idée du coût pour créer la base de données et les interfaces utilisateur. Je me suis inscrit sur Cofondateur avec l’objectif de trouver quelqu’un pour m’accompagner sur ses aspects et développer le projet.

Comment a débuté votre collaboration ?

Après inscription, Antonin m’a contacté car il se reconnaissait dans la mission de favoriser une consommation plus respectueuse des Hommes et de l’environnement. Son profil m’a beaucoup intéressé à mon tour parce qu’il avait créé un site qui s’appelle kadoresto.fr. C’est un site qui permet d’offrir des bons cadeaux pour les restaurants. Il avait développé le site internet tout seul et avait un bon bagage dans l’UX. Il avait déjà effectué beaucoup de développements qui se rapprochaient des besoins identifiés pour Éthi’Kdo. Je l’ai recontacté, on s’est appelé, on s’est beaucoup vu, on a discuté des besoins et il a rejoint l’aventure. D’autres personnes m’ont contacté mais je n’ai pas voulu aller plus loin avec eux. C’était une question de feeling. Antonin a vite compris les enjeux, il posait les bonnes questions et se reconnaissait dans les valeurs portées par le projet et c’est ce qui fait que je n’ai pas cherché à contacter d’autres développeurs.

Après, il y aurait eu d’autres problématiques. Une personne a essayé de me contacter mais il a rejoint un autre projet une semaine après. D’autres habitaient plus loin et c’est intéressant d’avoir quelqu’un qui ne soit pas à l’autre bout de la France. Toulon Paris ça fait un peu loin. Si on veut se voir ou aller à un rendez-vous ensemble c’est plus compliqué.

Où en est votre projet actuellement ?

Antonin s’est associé au projet et nous commençons à travailler sur la base de données et toutes les interfaces. La carte devrait sortir à l’automne pour le grand public et nous la commercialiserons aux comités d’entreprises et aux entreprises qui font des cadeaux soi à leur client soi à leurs salariés à partir de cet été.

Que pouvez-vous conseiller aux utilisateurs de Cofondateur.fr ?

Chaque projet est différent. Il y a 2 points qui me viennent. Le premier c’est de bien prendre le temps de discuter pour connaitre la personne avec lequel on souhaite s’associer. Ensuite, il faut bien se mettre d’accord sur les valeurs et la direction qu’on souhaite donner au projet. C’est important que les associés sachent clairement les choses sur lesquels ils ne sont pas forcément en accord. Ce n’est pas forcément bloquant à partir du moment où ils le savent et qu’il y a un terrain qui permet à chacun de trouver son intérêt.

 

Si vous avez aimé cette interview, vous pouvez retrouver d’autres interviews comme celle de Hoppnow ou Weebike !

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Non classé

Entreprendre est bon pour la santé !

La santé d’un dirigeant est le premier actif immatériel d’une petite entreprise. Cela peut paraître évident mais les intéressés ont souvent du mal à maintenir la forme. Mais entreprendre peut avoir des bienfaits sur votre Lire la suite…

Non classé

Témoignage de Benoist, cofondateur de Dilotel

Cette semaine, nous vous présentons le projet Dilotel. Cette plateforme permet de revendre ses séjours touristiques non-remboursables. Benoist, le fondateur de ce site, nous a accordé une interview pour parler de son projet. Pouvez-vous me Lire la suite…

Non classé

Osez parler de votre idée et de votre futur projet !

Sur Cofondateur.fr, des porteurs de projet nous disent souvent cette phrase « Je ne veux pas mettre mon idée en ligne sinon on va me la voler ! ». Ne vous inquiétez pas, votre idée va bien Lire la suite…