Cette semaine, nous vous présentons le projet Dilotel. Cette plateforme permet de revendre ses séjours touristiques non-remboursables. Benoist, le fondateur de ce site, voici le témoignage de Benoist, cofondateur de Dilotel.

Pouvez-vous me parler de votre projet ?

Nous avons tous, un jour, à plusieurs reprises, perdu des séjours qu’on avait achetés parce que c’était le prix le plus attractif et non-remboursable . Il n’y avait pas de solution qui existait. C’était le cas de mon associé aussi que j’ai rencontré en master communication. Nous avons été confrontés à ce problème et nous avons décidé de proposer ce projet comme une plateforme collaborative et éthique du nom de Dilotel. Cette plateforme permet de revendre des séjours touristiques non-remboursables comme un hôtel, une maison d’hôtes, un camping, … En résumé, c’est pour tout type de séjour mais seulement sur les établissements touristiques. Il arrive parfois que des personnes revendent leur séjour avec des transports.

L’idée c’est qu’un utilisateur vienne sur la plateforme, il remplit un formulaire où il met les informations importantes sur la réservation comme la date d’arrivée et de départ, le nombre de personnes, le type de logement, la description et le motif de la revente. Nous demandons également une confirmation de réservation pour authentifier la réservation et pour sécuriser les voyageurs. Les revendeurs ne peuvent pas vendre leur réservation plus chère que ce qu’ils ont acheté. Cependant, ils peuvent faire don de leurs réservations à notre association partenaire qui facilite l’accès aux vacances pour tous, en échange d’un bon pour réduire leurs impôts.

Une fois que nous avons ses éléments, nous rajoutons une description, une photo et nous mettons en ligne l’annonce. Puis nous communiquons sur nos réseaux sociaux, les newsletters et auprès de notre communauté pour augmenter les chances de revente.
Si les visiteurs sont intéressés, ils cliquent sur « réserver » et nous vérifions que le changement de nom a bien été fait pour être sûr qu’il n’y a eu aucun problème lors de la transaction. C’est authentifié et sécurisé. Elle permet de gagner de l’argent sur une réservation perdue, de gagner du temps puisque nous accompagnons les revendeurs dans leurs démarches et cela baisse leur frustration.

Nous avons un label aussi « Fairhôtel By Dilotel » pour les hôteliers et établissements touristiques. Ils proposent notre solution à leurs clients qui veulent annuler une réservation non-remboursable. C’est gratuit pour les hôtels.

Pour le moment, nous sommes 3 : moi-même qui suis directeur administratif et financier avec la partie gestion du site et autres. Mon associé s’occupe de toute la partie marketing, communication et commerciale. Enfin la troisième personne que nous avons rencontrée sur Cofondateur.fr, Mhamed, qui gère toute la partie technique.

Comment s’est passée votre association avec Mhamed ?

Nous avons rencontré une trentaine de personnes. Cela divergeait beaucoup sur la vision du business ou du travail et pour beaucoup, cela ne marchait pas. Mhamed, nous l’avons eu en entretien et c’était évident que ce serait lui. Il partageait la même vision que nous, sa mentalité nous plaisait beaucoup et il avait déjà une première expérience. Il nous a rejoints en octobre et c’est une personne avec qui nous allons continuer.

Où en est votre projet actuellement ?

Pour le moment, nous avons 500 utilisateurs en l’espace de 4 mois. L’application vient de sortir sur Android et iOS en beta test pour nos utilisateurs et nos proches. C’est la V1, cela permet de repérer les différents points à améliorer et avoir une expérience utilisateur optimale.

Que conseillerez-vous aux utilisateurs de Cofondateur ?

Il ne faut pas se précipiter. N’hésitez pas à échanger, rencontrer beaucoup de monde parce que s’associer, c’est comme un mariage : c’est important de choisir la bonne personne. Aujourd’hui, nous avons trouvé une perle et j’espère que notre association va perdurer. Ne prenez pas le premier venu parce qu’il le faut maintenant. Il vaut mieux prendre plus de temps et bien choisir. Et je rajouterai que Cofondateur c’est très bien parce que grâce à cela, et si nous n’avions pas eu cette plateforme, nos recherches de développeurs auraient été beaucoup plus compliquées.

Si vous avez aimé cette interview, vous pouvez retrouver celle de Séverin sur son entreprise Ethi’Kdo.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Non classé

Tour d’horizon du marketing digital

Le marketing digital est un sujet de grande importance pour les entreprises du monde numérique. Certaines startups réussissent en grande partie grâce à leur maîtrise de cette activité, et il apparaît comme essentiel que les Lire la suite…

Non classé

Témoignage de Leïla, fondatrice de Nowkey

Cette semaine, nous interviewons Leïla Mehnane, qui nous parle de son projet Nowkey, ainsi que de la rencontre avec son associé Pierre via Cofondateur.fr. Nowkey est une application mobile pensée pour les personnes pratiquant l’équitation et Lire la suite…

Non classé

Les 10 plus grosses levées de fonds de 2018 en France

La French tech se porte plutôt bien : l’année 2018 a battu des records en matière de levées de fonds, avec 3.6 milliards d’euros de total, soit 41 % de plus qu’en 2017, selon le baromètre EY. Gageons que Lire la suite…