Vous sortez des bancs de l’école, vous dites adieu à la vie salariale ou vous voulez tout simplement changer de vie parce que vous avez un projet ? Vous vous lancez dans le monde entrepreneurial et vous ne savez pas s’il faut s’associer ou non ? Il est important de souligner qu’une start-up voit « ses chances de réussite nettement diminuer pour les entrepreneurs qui choisissent d’être seuls » (Olivier Ezratty – Guide des startups).

Une équipe complémentaire

Il n’est pas rare que les cofondateurs d’un projet se soient connus à la fac ou bien avant. En effet, plus de 70% des porteurs de projets se connaissent avant la naissance de ce dernier.

Toutefois, il est difficile de trouver toutes les compétences recherchés dans l’élaboration d’un projet en une seul personne. Car en effet, c’est bien la complémentarité des personnes s’associant sur un projet commun qui permet à ce dernier de plus facilement voir le jour.

  • Vous avez un projet qui nécessite un développement informatique. Vous disposez de compétences en communication mais le terme Java ou encore PHP ne vous dit rien. Après avoir contacté plusieurs agences et free-lances, vous vous apercevez que vous avez des fonds limités. Il vous faut donc un développeur pour éviter les frais inutiles.
  • Dans le cas contraire, vous avez des compétences de développeur et vous désirez apporter vos « skills ». Cependant, vous n’avez pas la fibre commerciale pour mettre en valeur un projet. Il vous faut donc un CEO pour prendre en charge toute cette partie.

Être complémentaire favorise donc l’association. Quand à cette dernière, elle permet d’avoir un apport supplémentaire en matière de vision du projet. Elle incite également à se remettre en question lorsque cela est nécessaire.

Une répartition des tâches

Il est important de rappeler qu’une start-up est vouée à grandir plus rapidement qu’une entreprise « classique ». Être efficient est un challenge assez complexe. La répartition des tâches va permettre à chacun d’atteindre cet objectif commun. Cependant, pour que tous avancent à l’unisson, il faut connaître les besoins individuels souligne Gilles Ralliand (Mandataire de 19 entreprises) : « Prendre en compte les facteurs de motivation des différents membres de son équipe dans la répartition des tâches, c’est mettre en place une organisation plus humaine, basée sur la personnalité, mais aussi plus performante ». Faites de vos différences une force et ne négliger pas mais au contraire valorisez les.

Pour cela, pas de secret, il faut bien se connaître, avoir confiance, avoir testé la résistance de tous au stress, ce dernier point étant particulièrement apprécié des investisseurs.

Une meilleure solidité financière

Quand on se lance dans le monde entrepreneurial, on pense directement aux start-ups telles que Michel et Augustin, Uber ou encore Airbnb et souhaite avoir une réussite similaire. Cependant, il ne faut pas griller les étapes et avoir des fonds pour investir. S’associer, c’est également un enjeu financier. A plusieurs, vous augmentez votre puissance financière, et multipliez vos chances de lever des fonds.

Car en effet, vous disposez également d’une plus grande crédibilité auprès des instituts financiers comme les banques, les fonds d’investissements,… Lorsque vous présentez votre projet auprès de ces entités financières, il est plus apprécié d’avoir des associés complémentaires prêt à s’investir tout autant humainement que financièrement pour donner encore plus de crédibilité au projet.

En savoir plus pour trouver son associé développeur ?

 

Catégories : Informatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Informatifs

Vie ma vie de CEO

Vous êtes sur le point de devenir CEO ou vous vous êtes déjà lancé(e) dans le grand bain. Vous commencez donc à vous constituer un réseau autour de votre écosystème. Vos amis entrepreneurs vivent très Lire la suite…

Informatifs

Freelance vs CTO : qui choisir ?

Vous avez cette excellente idée que vous désirez développer, mais vous n’avez pas de « background » technique et vous ne savez pas vers qui vous tourner? Que ce soit un freelance ou un CTO, il y Lire la suite…

Informatifs

Qu’est-ce qu’un bon CTO ?

Il est vrai que le terme CTO est devenu très populaire au cours de ces dernières années. Que désigne t’il finalement ? Est-ce un directeur technique ? Un associé ? Un lead développeur ? Sachez une chose, le CTO Lire la suite…