Pour la bonne suivie des startups, recruter les bonnes personnes est primordial. Mais comment réussir lorsque le recrutement n’est pas votre métier ? Aujourd’hui, chez Cofondateur, nous vous donnez les étapes clés pour recruter les bonnes personnes.

Identifier le besoin

Avant de penser au recrutement, faites les missions vous-même. Cela permet de rendre concret le besoin. Grâce à votre petite expérience, vous aurez plus de faciliter à définir et qualifier le besoin. Vous saurez ce dont vous parler et c’est vraiment important ! Cette méthode est très utile si vous n’êtes pas un profil technique pour développer une application ou si vous êtes CTO pour gérer la finance. Le faire vous poussera à réfléchir sous contrainte, et souvent trouver des solutions que vous n’auriez pas imaginées.

Ensuite, calculez votre budget. Comme toutes start-up, votre budget est limité. Vous vous demandez même si un stagiaire ne ferait pas aussi bien le travail que quelqu’un d’expérimenter tout en vous coûtant moins ? Voici un dicton qui peut vous être utile :  » “When you pay peanuts you get monkeys”. Vous n’aurez pas le même ROI avec un junior. Surtout, ne parlez pas de passion pour convaincre votre futur employé de se brader ! Essayez de proposer des emplois que vous accepteriez vous-même. Si vous pensez que cette somme est trop importante ou que vous n’êtes pas prêt à la dépenser, ce rôle n’est peut-être pas important ou n’apporte pas de valeur à votre start-up.

Faites attention aux profils « startuppeurs ». D’après une croyance répandue chez les jeunes diplômés, certains profils seraient plus adaptés pour travailler en start-up. Mais la réalité est plus complexe. Il n’y a pas de bons profils start-up. Il ne faut pas généraliser car cela dépend du projet et de la culture de l’entreprise. Ne restez pas dans le schéma type grandes écoles. L’innovation passe par la diversité et la mixité des équipes.

Attirer les profils pouvant correspondre

Nous arrivons à l’étape la plus difficile. Après avoir posté votre annonce, vous épluchez les CV et faites passer des entretiens qui n’aboutissent, le plus souvent, à rien. Ne vous inquiétez pas, voici 3 méthodes pour trouver votre futur employé :

  • L’approche directe

Cette méthode est plus utilisée pour les profils seniors. Il s’agit d’aller contacter directement les personnes correspondant à votre besoin via les réseaux sociaux, le plus souvent via Linkedin.

  • La cooptation

Cette méthode très connue des entrepreneurs est le fait d’utiliser son réseau pour recruter. Elle présente de nombreux avantages. Mais faites attention à la diversité de votre équipe. Commencez par rechercher dans votre propre réseau si des profils peuvent correspondre. Ensuite, demandez aux réseaux de votre équipe. Prenez le temps de regarder ensemble s’il le faut car il est impossible de se souvenir de toutes les personnes avec qui vous avez travaillé ou croisé à un événement.

  • Les annonces

Avoir vos annonces sur votre site vous apportera peut-être très peu de visites, mais ce seront les personnes vraiment intéressées par votre marque qui iront les visiter. Il est déconseillé d’y passer beaucoup de temps notamment en essayant d’être sur toutes les plateformes possibles ! Nous vous recommandons de ne pas payer pour une annonce ! Si vous le faites, vous récolterez beaucoup de candidatures qui n’aboutiront à rien.

Évaluer les candidats

Vous vous fiez à votre intuition pour recruter ? Arrêtez tout de suite ! D’après le DRH de Google, en faisant cela, vous choisissez des personnes de façon très aléatoire. Essayez plutôt de faire un entretien structuré. Le principe est d’avoir une méthode d’évaluation commune aussi bien pour les évaluateurs que pour les candidats. Avant d’écrire les questions que vous allez poser, sachez ce que vous allez évaluer et pourquoi. Pour cela, vous pouvez  créer une liste d’attributs cruciaux pour performer dans le poste ou des attributs génériques à votre start-up. Ensuite, ajoutez une échelle de valeurs comme par exemple : Insuffisant, suffisant et excellent. Enfin, vous pouvez écrire vos questions d’évaluation du candidat. Il est préférable de les écrire à l’avance et d’avoir les mêmes pour tous les candidats du poste. Si vous n’êtes pas seul dans votre start-up, profitez-en et évaluez les candidats à plusieurs ! Vous pouvez confronter vos opinions en vous basant sur la même grille d’évaluation afin de prendre la meilleure décision.

Sources(1)(2)(3)

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Non classé

Les 10 plus grosses levées de fonds de 2018 en France

La French tech se porte plutôt bien : l’année 2018 a battu des records en matière de levées de fonds, avec 3.6 milliards d’euros de total, soit 41 % de plus qu’en 2017, selon le baromètre EY. Gageons que Lire la suite…

Non classé

La French Tech : organisation et objectifs

La French Tech, lancée en 2013 par Fleur Pellerin, alors ministre déléguée en charge des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, est tout d’abord un label décerné à des métropoles françaises ou des bassins Lire la suite…

Non classé

Les livres à lire cet été

Ça y est, l’été est enfin arrivé ! Comme une partie des français, vous avez peut-être prévu de prendre vos congés annuels dans les prochaines semaines ? Si c’est le cas, voici une liste de Lire la suite…