Entreprendre c’est aller au bout de ses rêves. Pour y parvenir, vous pouvez bénéficier d’un vrai coup de pouce. Vous n’êtes pas sans savoir qu’en France, l’entrepreneuriat et particulièrement l’innovation sont soutenus par des aides financières et des aides physiques (intégration d’incubateur, personnes mobilisées à votre disposition).

Les aides proviennent de subventions accordées notamment par l’Etat, ainsi que de concours, après audit par un jury de professionnels de l’entrepreneuriat, et sont soumises à une forte concurrence.

Les aides :

Prenons l’exemple de la BPI (Banque publique d’investissement). Lorsqu’on se lance dans un projet d’innovation, les aides financent :

  • Les études de faisabilité
  • Les besoins de développement liés au projet

Les études de faisabilité :

Il s’agit d’études qui permettent de voir si le projet est faisable techniquement et financièrement. La BPI (Banque Publique d’Investissement) est à même d’intervenir lors de ces études. Son aide est financière et vous permet sous forme d’avance récupérable ou de « Prêt à taux 0 innovation » de cofinancer les dépenses de R&D. Le projet doit présenter des perspectives concrètes d’industrialisation et commercialisation. Toutes les PME et entreprises de moins de 2000 salariés peuvent en bénéficier. La BPI couvre jusqu’à 65% des dépenses de « l’assiette retenue » en fonction de la taille de l’entreprise, de son profil et du potentiel risque du projet.

Pour pouvoir bénéficier d’un soutien de la BPI, cette dernière se base sur 4 critères pour choisir les entreprises :

  • Caractère innovant du projet
  • Capacité financière de l’entreprise à porter le projet
  • Barrière à l’entrée vis-à-vis de la concurrence
  • Création de valeur du projet et son potentiel de croissance

Une fois que votre projet est sélectionné, vous bénéficiez de l’aide à l’innovation qui permet de :

  • Partager le risque
  • Disposer d’une avance de trésorerie sur R&D
  • Disposer d’un différé de remboursement adapté à votre plan d’affaire
  • Avoir des effets de levier vis-à-vis des financements privés.

La BPI propose également la Bourse French-Tech qui accompagne le projet au stade de la maturation ainsi que la validation technico-économique (réalisation du Business model, tests, marketing, etc…).

Les besoins de développement liés au projet :

Également présente, la BPI opère pour participer au financement des TPE et PME innovantes. Elle a mis pour cela en place « La Garantie Innovation ». Elle permet d’être utilisée lorsqu’il y a une nouvelle technologie ou une nouvelle technique dans l’entreprise.

Par ailleurs, il peut s’agir d’un élément important dans le développement d’une entreprise, dans le but de trouver de nouvelles ressources financières. La BPI propose alors le « Prêt d’Amorçage ». Ce prêt est destiné uniquement aux entreprises ayant déjà été sollicitées en amont et qui sont engagées dans une opération de levée de fonds.

Aussi, la BPI propose  le « Prêt Innovation » qui apporte un soutien aux entreprises qui disposent de 5000 salariés ou moins, qui ont déjà eu l’aide à l’innovation dans les 2 précédentes années et qui entrent dans une nouvelle phase de développement industriel.

L’aide publique est une première démarche vers l’innovation, mais elle n’est pas la seule. En effet les concours offrent un réel coup de pouce au projet.

Les concours :

Comme pour les aides, il existe deux types de concours. Ceux qui sont à destination des projets de l’innovation et ceux destinés aux entreprises qui ont vu leur projet éclore.

Les concours d’idées :

Voici une liste des concours auxquels vous pouvez participez si vous êtes encore au stade d’idée de projet. Bien évidemment cette liste n’est en aucun cas exhaustive.

  • Le prix pépite : Il a pour objectif d’encourager et de soutenir les projets de création d’entreprises chez les étudiants et les jeunes diplômés.
    • Récompense : 3 grands prix de 20 000 euros, 20 prix de 10 000 euros et 30 de 5 000 euros.
  • Visa d’Idenergie : Accompagne de l’idée au lancement de votre startup.
    • Récompense : Intégration de l’accélérateur Idenergie

Les concours post création :

Ici encore, il s’agit d’une liste non exhaustive.

  • Startup Contest : Participer à un « Road show » pour accélérer le développement et la recherche de nouveaux investisseurs.
    • Récompense : Conseils, services et avantages pour effectuer des levées de fonds.
  • Talent BGC : Premier concours régional et national de la création d’entreprise sur plus de dix catégories différentes
    • Récompense : deux prix sont décernés. Le premier contient une dotation entre 1000 et 3000 euros (concours régional), l’autre comprenant une somme entre 4000 et 8000 euros (concours national).
  • France Digital Tour : Concours qui permet de rencontrer en one to one les meilleurs investisseurs et startups du moment.
    • Récompense : Aide à la levée de fonds
  • Concours Innover dans un monde qui bouge : Permet d’accélérer le développement des startups et entreprises innovantes.
    • Récompense : Le lauréat disposera d’une dotation en numéraire de 10 000 euros. De plusune prestation d’aide à l’export réalisée par le Club CIC International (recherche de contacts, ainsi que d’une étude d’implantation dans le pays de votre choix, etc) soit un équivalent de 2 500 euros. Enfin, vous bénéficierez d’une mise en avant médiatique (interviews, reportages, etc) soit un équivalent de 2 500 euros, ainsi qu’une place ouverte dans le jury n+1.
  • Grand prix de l’Innovation Digital : Célébrer l’innovation numérique sous toutes ses formes, en récompensant les projets des start-ups, TPE/PME, agences et grands groupes français
  • BFM Académie : Le premier concours de créateurs d’entreprise à la radio et à la télévision.
  • 10 000 startups pour changer le monde : Pendant 8 mois, La Tribune réunit par catégorie, des entrepreneurs d’avenir au sein d’un concours local.
    • Récompense : Un portrait dans La Tribune, un avoir de 50 000 euros d’achat d’espaces publicitaires au sein de La Tribune.
  • Trophée startup numérique : Repérer les nouvelles pépites du numérique, faire émerger les jeunes pousses et leur permettre de grandir plus vite grâce à une forte dotation.
    • Récompense : Le lauréat remporte une série d’avantages d’une valeur de 100 000 euros qui comprend, à titre d’exemple, 12 mois d’accompagnement par l’Incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs, 12 mois d’hébergement gratuits dans ses locaux à Evry ou à Arcueil, 50 000 euros d’investissement lors de la première levée de fonds, par le fonds 3T Capital, 4 000 euros offerts par la Société Générale ou encore 5 000 euros de prestations juridiques offerts par le Cabinet Ricard-Ringuier.
  • Graine de boss : Améliorer le réseau et à accroître la notoriété des entreprises.
    • Récompense : Le gagnant du concours bénéficie d’un accompagnement personnalisé par un parrain, le plus souvent chef d’entreprise  pendant 2. De plus, il aura un accès au réseau des chefs d’entreprises adhérant au jury du concours Graines de boss.

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à consulter notre article dédié l’intégration des incubateurs.

Catégories : Informatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Informatifs

Vie ma vie de CEO

Vous êtes sur le point de devenir CEO ou vous vous êtes déjà lancé(e) dans le grand bain. Vous commencez donc à vous constituer un réseau autour de votre écosystème. Vos amis entrepreneurs vivent très Lire la suite…

Informatifs

Freelance vs CTO : qui choisir ?

Vous avez cette excellente idée que vous désirez développer, mais vous n’avez pas de « background » technique et vous ne savez pas vers qui vous tourner? Que ce soit un freelance ou un CTO, il y Lire la suite…

Informatifs

Qu’est-ce qu’un bon CTO ?

Il est vrai que le terme CTO est devenu très populaire au cours de ces dernières années. Que désigne t’il finalement ? Est-ce un directeur technique ? Un associé ? Un lead développeur ? Sachez une chose, le CTO Lire la suite…