L’entrepreneuriat comme on l’entend aujourd’hui a évolué. Nouveaux termes, nouvelles approches, nouveaux métiers et nouvelles structures. Parmi ces dernières, les incubateurs. En l’espace de quelques temps, ces structures sont devenus le nouveau terrain de jeu de nombreux jeunes entrepreneurs. Les incubateurs sont en vogues et sont de plus en plus sollicités car ils sont considérés aujourd’hui comme des tremplins à l’évolution de l’entreprise.

La question qu’on se pose finalement, qu’est ce qu’un incubateur? Quel soutient apporte -t-il réellement aux créateurs de projets mais aussi comment les intégrer ?

1 –  Définition : Qu’est ce qu’un incubateur ?

Un incubateur est un nid pour porteurs de projets. Il s’agit d’une structure où ces derniers ont à disposition l’appui et l’accompagnement nécessaire à leurs évolutions. Ainsi, les incubateurs sont classifiés en 6 grandes familles et varient selon leurs modes de fonctionnement, leurs finalités, leurs secteurs d’intervention, leurs publics ou encore leurs conditions d’admission.

Voici les 6 types d’incubateurs différents :

  • a – Les incubateurs publics ou « allègres »
  • b – Les incubateurs rattachés aux grandes écoles
  • c – Les incubateurs de collectivités locales
  • d – Les incubateurs privés
  • e – Les incubateurs de grandes entreprises
  • f – Les CEEI (Centre Européen d’Entreprise et d’Innovation)

 

2 – Quels soutiens apportent-ils ?

Chaque incubateur offre plusieurs niveaux de services.

  • Savoir faire : De la réalisation d’un business plan à la réalisation d’une campagne publicitaire, le dépôt des brevets ou encore la structuration juridique et la levée de fonds. Tant de compétences mises à disposition par le biais de conseillers pour aider l’entreprise.
  • Ressources : Les incubateurs sont avant tout des lieux de travail. De plus, les porteurs de projets qui intègrent un incubateur pourront bénéficier de l’aide de de conseillers, de matériels, de technologies ainsi que de capitaux.
  • Mise en réseaux :  Les incubateurs disposent d’un vaste réseau et de multiples connexions pour permettre un accompagnement spécifique auprès des startups.

3 – Comment intégrer un incubateur ?

Les modes de sélection des projets dépendent de la catégorie d’incubateurs visés. Il est important de connaître les critères d’entrée avant de candidater. Certains incubateurs permettent à des projets de voir le jour mais également à des startups de se développer.

En fonction des incubateurs visés, leurs droits d’entrée varient. En règle générale, il s’agit d’une sélection qui se fait en deux étapes. Il faut dans un premier temps déposer un dossier de candidature qui sera alors étudié par un comité. Dans un second temps, si vous êtes sélectionnés à l’issu de cette première étape, vous devrez passer un entretien oral avant de pouvoir intégrer définitivement l’incubateur en question.

Voici quelques exemples :

Dans la continuité, apparaissent les accélérateurs. Il s’agit d’organismes privés, qui vont s’impliquer davantage sur l’aspect “business”, dans un but de décrocher de nouveaux financements.

Catégories : Informatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Informatifs

Vie ma vie de CEO

Vous êtes sur le point de devenir CEO ou vous vous êtes déjà lancé(e) dans le grand bain. Vous commencez donc à vous constituer un réseau autour de votre écosystème. Vos amis entrepreneurs vivent très Lire la suite…

Informatifs

Freelance vs CTO : qui choisir ?

Vous avez cette excellente idée que vous désirez développer, mais vous n’avez pas de « background » technique et vous ne savez pas vers qui vous tourner? Que ce soit un freelance ou un CTO, il y Lire la suite…

Informatifs

Qu’est-ce qu’un bon CTO ?

Il est vrai que le terme CTO est devenu très populaire au cours de ces dernières années. Que désigne t’il finalement ? Est-ce un directeur technique ? Un associé ? Un lead développeur ? Sachez une chose, le CTO Lire la suite…