La santé d’un dirigeant est le premier actif immatériel d’une petite entreprise. Cela peut paraître évident mais les intéressés ont souvent du mal à maintenir la forme. Mais entreprendre est bon pour la santé !

Le moral avant tout !

Dans un premier temps, les chefs d’entreprise ont une maîtrise de leur destin. Ce facteur influence la durée de leur vie. C’est un phénomène compensateur de l’incertitude : « je ne sais pas où je vais, mais j’y vais ».

Leur endurance est une chose saine également. Ils vivent un échec comme une incitation à rebondir et non comme un frein à leur développement. Cette endurance rejoint un peu leur optimisme. Lorsque l’on est entrepreneur, c’est que l’on a une vision positive de l’avenir. Sans quoi, on n’investirait pas, on n’embaucherait pas, etc.

Prenez le temps de vous reposer

Les dirigeants d’entreprise ont tendance à ne prendre que 3 semaines de vacances par an. Pour en profiter pleinement, ces vacances doivent être réparties dans l’année. D’après le livre « Prenez votre santé en main », la durée idéale des vacances est d’une semaine, les prolonger n’augmentera pas votre forme ou votre récupération. Mais il est conseillé de prévoir ses vacances au minimum 8 semaines avant le départ. Connaître sa destination et sa date de congé augmentent progressivement le plaisir. Vous pouvez aussi voir vos vacances comme une récompense. Pendant ces vacances, pensez également à dormir. Les entrepreneurs dorment moins pour travailler plus. Cela entraîne une baisse de créativité et de la capacité à détecter les opportunités et une augmentation de l’irritabilité. N’hésitez pas à vous octroyer des petites siestes ! Si vous en avez la possibilité, enfermez-vous 15 à 20 minutes dans votre bureau pour faire une sieste.

Conclusion

Comme expliquer précédemment, entreprendre rend plus endurant. Mais la vraie question à se poser est est-ce que ces entrepreneurs ne l’étaient pas déjà avant ? Ou faut-il au préalable être en bonne santé pour entreprendre ? D’après Olivier Torres, fondateur de l’observatoire de la santé des dirigeants de PME Amarok, les deux vont ensemble. Il faut une bonne santé pour entreprendre et entreprendre améliore la santé.

 

Sources(1)(2)(3)

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Non classé

Témoignage d’Isacco, fondateur de Freeckly

Cette semaine, nous interviewons Isacco Seno, qui nous parle de son projet Freeckly, ainsi que de la rencontre avec son CTO Julien via Cofondateur.fr. Freeckly est une marketplace de produits invendus non alimentaires qui se base sur Lire la suite…

Non classé

Pollution numérique et écologie digitale : les gestes simples à adopter pour lutter contre le CO2

Face à l’ère du numérique et de la dématérialisation, l’impact environnemental du digital est devenu un enjeu majeur de la lutte contre le CO2. À l’heure actuelle, le monde comptabilise 4,54 milliards d’internautes, soit une augmentation de Lire la suite…

Non classé

Comment faire du marketing low cost ?

Avant toute chose, toujours se demander : Quel est le but de ma campagne Marketing ? Se faire connaître ? Convertir ? Vendre ? Fidéliser ? Si vous vous intéressez un temps soit peu au marketing, nous vous invitons à lire Lire la suite…